Nos Voisins Lointains 3.11

Le screening et la stigmatisation

Entrée : « Les personnes qui ont reçu le screening »

C’est nous. Les évacués nucléaires ont du passer le screening. Celui-ci consistait en un passage d’un bâton métallique partout sur la surface du corps depuis les paumes, des plantes de pieds jusqu’aux cheveux afin de vérifier si nous n’étions pas pollués, incluant les enfants, alors que nous étions complètement épuisés. Après l’examen, au début de la crise, on nous a donné simplement une petite feuille de papier qui ne portait même pas le sceau officiel. A part nous-mêmes, qui pourrait imaginer notre peur extrême, nous qui craignions d’être déportés quelque part, sans pouvoir nous déplacer à notre guise sans ce morceau de papier. Le sentiment de subir une discrimination, d’être stigmatisé et humilié était si douloureux que nous n’avons pas voulu rappeler l’expérience. Le terme de la « décontamination » n’était pas encore connu à l’époque. J’ai entendu la rumeur selon laquelle un seuil faible a été appliqué. Pour moi qui ne connaissais pas le concept de degré de contamination, être contaminé signifiait la mise à part des toutes personnes irradiées. Ce n’est pas étonnant que la discrimination soit apparue. Maintenant, on sait que les terres contaminées s’étendent sur une vaste espace. C’est comme si nous n’avons plus peur puisque tout le monde est contaminé. Cependant, je n’oublierai jamais la désolation d’isolement d’alors.

Publié le 21 février 2016 par M. Kunikichi YOSHIDA dans Genpatsu Hinan à la carte, (Evacuation nucléaire à la carte), WELTGEIST FUKUSHIMA


Nos Voisins Lointains 3.11
Publications récentes
Plus d'articles
Par Tags
Pas encore de mots-clés.
Nous suivre
  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
Liens externes