Nos Voisins Lointains 3.11

Impossible de trouver un point chaud avec un dosimètre à 1 mètre au-dessus du sol

Nous avons déjà publié dans ce blog plusieurs articles indiquant que si l’État japonais veut protéger la population, il faut qu’il prenne en compte la contamination du sol et pas seulement le débit de dose de radioactivité dans l’atmosphère. La politique de réouverture des zones d’évacuation, qui consiste à encourager la population à revenir y vivre (en mettant fin aux indemnités et aux allocations de relogement), est basée uniquement sur les mesures de dose de radioactivité dans l’atmosphère (l’ordre d’évacuation est levé quand la dose de radioactivité est inférieure à 20 mSv/an). Nous avons déclaré que cette décision est très dangereuse, voire criminelle, car le niveau de dose de radioactivité dans l’atmosphère (qui indique la dose totale reçue par un individu dans un temps donné) fait sens quand il s’agit d’une source de radiation fixe et bien identifiée, mais ce n’est pas une mesure pertinente pour rendre compte de l’ensemble de la contamination environnementale faisant suite à un accident nucléaire. Cela ne tient pas compte de l’exposition interne à la radioactivité qui expose à un risque sanitaire (cf note 1). Nous souhaitons exposer un nouveau problème relativement aux points chauds : il est quasiment impossible de déceler des points chauds en utilisant la méthode habituelle de mesure du débit de dose de radioactivité dans l’air (en Sieverts par unité de temps). C’est afin d’illustrer cette difficulté que nous traduisons ici un post sur Facebook, de Monsieur Yoichi Ozawa, d’un groupe citoyen de mesure du nom de « Projet de mesure de la radioactivité environnementale autour de Fukuichi (Fukushima Daiichi) ». 私たちはこのブログで何度か日本政府は、日本の住民を護るために空間線量率だけでなく土壌汚染も考慮に入れるべきだと書いてきました。避難指示を解除し、住民をそこに戻そうとする帰還政策(賠償打ち切りと住宅支援停止を伴う)は、空間線量率のみに基づいています(年間20ミリシーベルト以下であれば避難指示解除)。私たちはこれは大変危険で、国家の犯罪だと言ってきました。なぜならば、線源が明確で、固定されている場合に有効な空間線量率だけをみることは、原発事故後の環境の全体的放射能汚染の実態を把握するには不適切で、内部被ばくによる健康被害リスクを隠蔽することになるからです(注1)。 今回はホットスポットに関する問題を指摘したいと考えます。通常の空間線量率(分、時間、年あたりのシーベルト)の測定ではホットスポットを発見するのはほぼ不可能なのです。 この難しさがよくわかる、ふくいち周辺環境放射線モニタリングプロジェクト小澤洋一さんのフェイスブックの投稿を訳させていただきます。 ___________________________________________________________________________ Voilà les débits de dose de radioactivité, mesurés à la verticale d’une substance extrêmement radioactive (« la matière noire » ou encore « poussière noire ») de 4 120 000 Bq/kg, mesurée à 79 µSv/h 鉛直下での点線源場の線量、下には 412 万 Bq/kg 、79 μSv/hの高線量物質(「黒い物質」)。 Ci-dessous ce sont les mesures faites à différentes distances par rapport au sol. 地表からの距離ごとの線量 5 cm : 9,112 µSv/h 50 cm : 0,630 µSv/h 1 m : 0,251 µSv/h

Conclusion : il est impossible de découvrir de micro-points chauds sous vos semelles alors que vous déambulez en mesurant un débit de radioactivité à une distance de 1 mètre par rapport au sol. Appareil de mesure : Aloka TCS172B Mesures effectuées par Mr Yoichi Ozawa. A zéro centimètre du sol, l’Aloka TCS172B, qui ne peut pas faire de mesure supérieure à 30 µSv/h, a été remplacé par le Polimaster PM1703M et le Radex RD1706. La valeur est la moyenne des mesures obtenues avec ces deux appareils.

1mの高さで測定して歩いても足元のマイクロホットスポットは探索できない。 測定機器 アロカTCS172B この機種による測定は小澤さんご自身によるものです。 距離 0cm に関してはアロカTCS172Bでは最大30µSv/hまでしか測定できないので、ポリマスターPM1703MとラデックスRD1706を使用、その平均値を採用。 Voici la vidéo de l’opération de mesure.

こちらが測定の動画です。

___________________________________________________________________________________ Comme on peut le voir sur le graphique ci-dessus, la valeur notée en Sieverts décroît drastiquement en fonction de l’éloignement par rapport au sol. A une distance de 1 mètre, soit la distance habituelle de référence pour la mesure d’un débit de dose, cette valeur devient infime, même en présence d’un sol à plus de 4 millions de Bq/kg, ce qui est absolument exorbitant ! (cf note 2). 前出のグラフに見られるように、シーベルトで表される数値は地面からの距離とともに激減していきます。通常、空間線量率が測定される地表1mでは、直下にキロ当たり400万ベクレル以上という驚異的な汚染があっても、それほど高い線量率になりません。この驚異的汚染レベルの測定対象は悲しくも有名な「黒い物質」です (注2)。 Certains de nos lecteurs ont pu croiser ici ou là un citoyen japonais appliqué à mesurer la radioactivité à l’aide d’un système qu’il manipule à un mètre environ du sol. Une telle pratique, qui était parfaitement inconnue avant l’accident nucléaire de Fukushima Daiichi, s’est largement répandue au sein de la population, quoiqu’aujourd’hui elle tende à se raréfier car beaucoup de gens se sont plus ou moins habitués à vivre avec la radioactivité. Hormis le fait qu’il est difficile de passer sa vie à surveiller vingt-quatre heures sur vingt-quatre la radioactivité et que certaines personnes préfèrent donc ne plus y penser, cette « normalisation » de la radioactivité est fortement encouragée par une campagne du gouvernement axée sur la sécurité (appelée risk communication). L’une des stratégies employées est l’accent mis sur le risque d’irradiation externe mais en faisant l’impasse sur le risque de contamination interne, en diffusant une information et des données exclusivement en termes de débit de dose de radioactivité atmosphérique (mesurée en Sieverts), aux dépens d’autres mesures telle, par exemple, la densité de la radio-contamination du sol (la densité de contamination en surface, en termes de Becquerels par unité de surface). 読者の皆さんの中には地表1mくらいで線量を測定している日本人の画像を見たことがある方がおられると思います。こんな光景は福島第一原発事故以前にはほぼ存在しなかったのですが、事故後一般人の間で広範に広がり、現在はあまり見かけることはありません。その理由として、人々が放射能との共存に慣れて来たからだということが挙げられます。原因として、毎日24時間放射能のことを気にして生活するということがとても困難で精神的にきついということの他に、政府による安全キャンペーン(リスクコミュニケーションと呼称されていますが)によるところが大きいと思われます。このキャンペーンの手段のひとつになっているのが、内部被ばくのリスクを無視して外部被ばくのみに焦点を当てるというものです。そのために、周知される知識や情報は空間線量率(シーベルトで表される)のみで、例えば、土壌などの表面汚染密度(表面積あたりのベクレル数値で表される)などの他の測定はほぼ無視されていて、周知されていません。 L’un des problèmes désormais bien connus de la radio-contamination de l’environnement, c’est que cette contamination n’est pas homogène mais dispersée sur ce qu’on appelle des points chauds. C’est un gros problème pour la population, puisque l’ingestion de particules radioactives contenues dans ces points chauds est susceptible de provoquer une irradiation interne, ce qui représente un risque pour la santé. Et comme nous l’avons vu plus haut, il est extrêmement difficile de détecter ces points chauds, quand on se trouve à une distance de 1 mètre ou davantage, même en présence de la substance très fortement contaminée qu’est la « poussière noire ». 現在ではよく知られるようになったことですが、放射能による環境汚染の問題の一つは汚染が均一ではなく、ホットスポットが存在しているということです。これは住民にとっては深刻な問題です。ホットスポットに含まれている放射性粒子を体に取り込み内部被ばくによる健康被害を起こすことがあるからです。そして、このホットスポットは発見することが非常に難しいのです。黒い物質のように高汚染の物質の場合であってもです。 Il y a une croyance très répandue dans l’opinion publique, c’est qu’en cas de débit de dose dans l’atmosphère à 1 mètre au-dessus du sol, inférieur à 0,23 µSv/h, tout va bien (cf note 3). Effectivement, cette valeur, diffusée par les autorités de même que dans les médias, représente la limite au-dessus de laquelle il faut effectuer une opération de décontamination. Et de fait, comme nous l’avons vu, même en présence d’une substance extrêmement radioactive comme « la poussière noire », à 1 mètre le débit de dose de radioactivité n’est que de 0,25 µSv/h, ce qui est considéré comme « le niveau sans danger ». 空間線量率が地表1mで毎時0.23µSv(注3)以下であれば安全、というのは今や一般の人々の信じるところとなってしまっています。この数値は行政やメディアで拡散され、また実際、除染作業を行うための一つの基準になっています。しかし、上に見られるように、「黒い物質」のような高線量汚染物の場合でも1mでの測定値は毎時0.25µSvでしかありません。つまり、除染基準となっていて、これ以下なら「安全」とされている毎時0.23µSvより少し高いだけなのです。 C’est triste à dire, mais pour tous ces résidents qui mesurent eux-mêmes la dose de radioactivité dans l’atmosphère, les valeurs qu’ils relèvent sont devenues davantage un facteur «d’encouragement» à continuer à vivre là ou bien à revenir y vivre, plutôt qu’une sonnette d’alarme, étant donné que ces valeurs mesurées - loin de révéler la présence de points chauds - les masquent, alors qu’ils vont causer une exposition interne à la radioactivité et par là-même porter atteinte à leur santé. 非常に残念なことですが、空間線量率の測定をしている住民の皆さんの多くにとって、内部被ばくによる健康被害の原因になるホットスポットの存在を発見するよりは見えなくしてしまうような測定結果は、そこに住み続ける、あるいは帰還することに対する警報ではなく、奨励の要因になってしまっていると言えるでしょう。 Quoi qu’il en soit, trouver des points chauds n’est pas facile. Donc quand la contamination du sol est élevée (cf les cartes de concentration dans ce blog, pour Namie, Minamisoma), il vaut mieux continuer à interdire la zone, de façon à continuer à soutenir les personnes évacuées. いずれにせよ、ホットスポットを全て見つけるのは非常に困難です。結論として、土壌汚染密度が非常に高い場合は(このブログの浪江町南相馬市 の汚染地図をご覧ください)、避難指示解除をせず、汚染地帯の立ち入りを制限して住民の避難を支援し続けるべきです。

Note 1 : par opposition à l’exposition externe à la radioactivité, qui se produit quand le corps humain est exposé à une source externe, l’exposition interne à la radioactivité (ou contamination interne) est une exposition à l’intérieur du corps, causée par une incorporation de particules radioactives qui s’est produite par ingestion, inhalation ou au contact de la peau. 注1: 外部被ばくとは、放射線を発するもの源が体の外にあって、外から放射線が体に当たって被ばくすることです。内部被ばくとは、体の中で発射された放射線で被ばくをすることです。放射性原子を吸い込んだり食べたり、または皮膚から吸収することによって、体の中に取り入れてしまい、体の中で放射線が発射されます。 Note 2 : ce niveau extrêmement élevé de contamination est plausible car ce qui a été mesuré dans ce cas, c’est la tristement fameuse «substance noire» autrement appelée «poussière noire», une sorte de Cyanobactérie ; pour en apprendre davantage, nous vous invitons à consulter ce document de Marco Kaltofen, doublé d’une transcription en Anglais. 注2:「黒い物質」(藍藻類)についてはMarco Kaltofenさんのインタビューと英文書き起こしがあります。日本語では“黒い物質”を追う:志葉玲・小出裕章に動画と書き起こしがあります。専門的になりますが、福島第一原子力発電所事故に絡む: 環境アクチニド元素諸核種も参考になります。 Note 3 : De fait, cette valeur de 0,23 µSv/h, pose en elle-même problème. Elle a été déterminée en référence à la valeur de 1 mSv/an fixée suivant les recommandations pour la Santé Publique provenant de la CIPR (Commission Internationale de Protection Radiologique). Cela dit, la valeur de 0,23 µSv/h n’est pas le résultat d’une simple division de 1 mSv par 365 jours x 24 heures. Ce calcul de 0,23 µSv/h présuppose que les gens demeurent à l’intérieur de leur habitation 16 heures/jour et que la radioactivité est diminuée de 60% eu égard à la structure du bâtiment. Ensuite, on ajoute un background de 0,04 µSv/h. (1 000 µSv/h : 365 : [8 + (16 x 0,4)] + 0,04). Mais dans la vie réelle, dans les espaces ruraux de la région de Fukushima, les gens passent davantage de temps au-dehors. Par ailleurs, une étude récente a démontré que dans certains cas le niveau de radioactivité peut être plus élevé à l’intérieur qu’à l’extérieur, en raison de l’infiltration de particules chaudes. Par conséquent, la réalité est bien plus complexe, il ne s’agit pas d’appliquer uniformément la valeur de 0,23 µSv/h comme un seuil de sécurité. Enfin, beaucoup de gens à Fukushima ont été victimes du choc initial au tout début de l’accident. Et pour ces gens-là, toute exposition supplémentaire, quelle qu’en soit le niveau, est à éviter. 注3: 毎時0.23µSvという数値自体が問題をはらんでいます。この数値はICRP(国際放射線防護委員会)の勧告による年間1mSvの線量限度に基づくものです。しかし毎時0.23µSvという数値は1mSvを365日x24時間で割ったものではありません。人々は毎日16時間屋内で生活し、かつ屋内の遮蔽効果が0.4として計算し、それにバックグラウンドの0.04µSv/hを加えたものです。しかし、福島県のような地方では屋外でもっと多くの時間を過ごす生活形態の人々が多いのです。また、最近の研究によると、場所によっては放射性粒子の侵入により、屋外よりも屋内の方が線量が高い場合もあります。このように現実は複雑で、毎時0.23µSvという数値を安全の閾値として均一に当てはめることはできません。最後に事故当時多くの住民は初期被ばくに晒されています。そのような人々には数値に関わらず、追加被ばくは避けられるべきです。

#débitdedosedelaradioactivitéambiante空間線量率 #contamination

Nos Voisins Lointains 3.11
Publications récentes
Plus d'articles
Par Tags
Pas encore de mots-clés.
Nous suivre
  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
Liens externes

© 2023 par comprendre le monde du BI. Créé avec Wix.com

  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now